La saison de la pêche de vigne bat son plein, celle du sureau également et les deux se marient à merveille.

La pêche de vigne est à son origine un arbre non greffé et planté au milieu des vignes du Beaujolais.
L'hypersensibilité de sa peau à la maladie oïdium permettait au viticulteur d'être alerté de l'arrivée de ce champignon pouvant endommager le feuillage et les raisins.
Elle est à ce jour cultivée principalement à l'ouest de Lyon, où les vergers bénéficient d’une amplitude de température jour/nuit idéale pour le développement de ses arômes.

Le sureau noir est un véritable don de la nature. “Les populations néolithiques connaissaient aussi les vertus thérapeutiques des baies. Les anciens Celtes l’utilisaient comme teinture, pour la musique (flûte en sureau). À la période romaine, il était consommé surtout par les familles pauvres. Grecs et romains connaissaient les propriétés curatives des fleurs et des baies

Le mariage pêche de vigne/sureau noir est une délicatesse incomparable en raison de son goût très aromatique et de sa texture compotée particulièrement soyeuse. Les teintes soutenues de ces deux fruits sont des marqueurs de leur richesse en antioxydant.C'est l'un de ces antioxydants qui pigmente les baies de violet, qui évite la prolifération du virus de la grippe entre autres : abusez-en, la saison est courte !

Velours de Vigne
Nouveauté 2015

 

velours_de_vigne