Avril touche à sa fin et c'est  avec beaucoup de gourmandise que je termine mon odyssée des agrumes.

Aquarelle de Sara Ernaelmadsen saraernaelmadsen.over-blog.com

source :saraernaelmadsen.over-blog.com

 

ACTE I - le citron de Menton

Au gré de mes recherches incessantes pour dénicher les meilleurs producteurs locaux, spécialistes d'une variété de fruits ou de légumes, ma quête a croisé celle de deux agrumiculteurs passionnés de Menton, Patrick Huyard et Alain Delaboudinière.

menton1

Le citron de Menton est une perle, un produit rare.

Il existe à Menton une légende « fondatrice » :
« Lorsque Adam et Eve furent chassés du paradis terrestre, Eve emporta un citron. Adam ne voulant pas qu’elle le garde, lui demanda de s’en débarrasser. Tout au long de leur voyage, Eve ne trouva rien d’assez beau dans les paysages qui mérite d’accueillir ce fruit d’or. Jusqu’à ce qu’ils arrivent à Garavan.
Là, le paysage qu’elle vit lui rappela l’Eden perdu. Ils décidèrent de déposer le citron dans ce lieu enchanteur... »

fruitsdor3

Le Citron de Menton se distingue de ses cousins, italien, espagnol ou corse par une couleur jaune bien vif,  par des rameaux très fructifères, capables de porter une quinzaine de fruits quand la plupart des citronniers en compte moins de cinq par rameau.Les recherches menées par  l’I.N.R.A. révèlent que le citron du terroir mentonnais est riche en acides et en essences. Sa peau a une forte teneur en huile essentielle.” Il a ce petit plus que n’ont pas les autres citrons : on peut manger la peau.

Le Citron de Menton doit sa « renaissance »  à  la ténacité et la capacité des agrumiculteurs locaux, qui ont développé au cours des siècles jusqu’à aujourd'hui, une sélection  de la plus haute qualité. Ces producteurs oeuvrent à protéger un savoir-faire relatif à une zone géographique spécifique et à harmoniser la qualité des produits cultivés. Sa reconnaissance est faite auprès de nombreux chefs étoilés.

Le paysage est allé à répondre à leurs besoins : les célèbres terrasses appelées ici «restanques » contribuent à sa réputation.

restanques

Le Comité national des indications géographiques protégées de l’Inao a approuvé le projet de cahier des charges « Citron de Menton » dans la perspective de son enregistrement en Indication géographique protégée (I.G.P) par la Commission européenne. Le cahier des charges précise que le citron de Menton atteint sa couleur naturelle sur l’arbre. Il est récolté à la main. Il n’est pas ciré et ne subit aucun traitement chimique après la récolte. Le citron de Menton est cultivé sur les communes de Castellar, Gorbio, Roquebrune-Cap-Martin, Saint-Agnès et Menton dans le département des Alpes-Maritimes.

Les fruits d'or

Patrick Huyard et  Alain Delaboudinière font partie de la quinzaine d’agrumiculteurs locaux qui ont relancé sa culture. Ils font tout pour que cet héritage soit préservé et transmis à leurs enfants.

Ils exploitent  actuellement 5 restanques situées uniquement sur Menton représentant 150 arbres et plusieurs variétés d'agrumes : citrons, bergamotes, bigarades,oranges douces, pamplemousses, cédrats. Depuis novembre 2013, ils ont repris  un autre terrain qu’ils  ont replanté et qui ne donnera ses premiers fruits qu’en 2018. « Notre approche est très saine ; nous souhaitons transmettre à nos enfants ce patrimoine prestigieux qu'est le citron de Menton » m’explique Philippe Huyard

video fruits d or

 

Leurs agrumes ne  sont cueillis qu’à réception des commandes, tôt le matin et expédiés le jour même. Il s'est passé moins de 5 jours entre le fruit cueilli sur l’arbre, sa transformation dans mes marmites et la confiture pour vos tartines !

Je vous présente "Parfum d'Eden", confiture de citrons et bergamotes de Menton .

parfum eden

Fruitsdor1

A suivre... Acte II - Le cédrat