Voici venu le temps des premiers fruits rouges, inauguré par les délicieuses fraises dès la fin mai. Ce sont les premières confitures d'été qui s'annoncent.

Reine des confitures, la confiture de fraises est la plus consommée en France. Mais s'il est aisé de faire de belles gelées de groseille ou des confitures d'abricot, la fraise est une réfractaire: elle donne souvent des confitures trop liquides, et pour rééquilibrer ce problème, on a tendance à les faire cuire trop longtemps, ou à mettre trop de sucre, au détriment du goût.

Pour réaliser une confiture de fraise sans souci, je vous dévoile quelques astuces.

Pour commencer, bien choisir ses fruits. Il est essentiel d'acheter des fraises en pleine saison, du terroir, en sachant attendre une chair rouge carmin et dense. Et il faut préférer les fraises de petits ou moyens calibres, plus concentrées en sucre.

Parmi les nouvelles espèces de ces dernières années, la Gariguette a la réputation d'être une fraise de table peu adaptée aux confitures. Petite par sa taille et au goût plus proche de la fraise des bois, elle est très savoureuse dès le début de la récolte. Pourtant  son goût est sublime, et en suivant ma méthode, elle  pourra tout à fait s'adapter à la cuisson.

fraises_gariguette

CONFITURE DE GARIGUETTES

1 kg de fruits
0,5 kg de sucre
1 jus de citron 

Triez vos fraises par calibre : les grosses d'un côté, coupées en morceaux, et les plus petites, entières. Pesez-les séparément. Mettez les grosses avec 50 % de leur poids en sucre dans une marmite et faire chauffer doucement pendant une dizaine de minutes. Laissez tiédir puis filtrez et faites réduire le jus de moitié. Plus l'évaporation sera importante, plus épaisse sera la confiture. Ajoutez les fruits et mixez-les directement dans la marmite. Réservez au frais pour la nuit.

Le lendemain, faites chauffer la marmelade avec le jus de citron ainsi que le sucre restant jusqu’à 105 °C. Plongez-y les petits fruits restants entiers et faites cuire à petits bouillons une vingtaine de minutes. Le test de l’assiette froide vous permettra de juger de la bonne prise de votre confiture.

Mettez en pot et fermez immédiatement. En procédant ainsi, vous obtiendrez un "fond" de confiture assez épais, dans lequel nageront de jolies petites fraises fermes et entières.

P1090326

La confiture de fraise fraîche est unique. Au lieu de faire un stock de pots de confiture pendant la saison des fraises, congelez-en des fraîches. Ainsi  pourrez-vous faire de la  confiture tout au long de l’année. Elle sera bien sûr présente aux petits déjeuners mais elle agrémentera  également  vos desserts : gâteaux roulés, crêpes, glace, pannacotta ou simplement  un yoghourt.

Découvrez également à quel point le poivre se marie bien aux fraises !

Il y a quelques semaines,la maison Thiercelin que je remercie,  m’a adressé un panier découverte dans le cadre d’un programme de partenariat. 

IMG_1672

Thiercelin, spécialiste de produits fins pour gastronomes, est  avant tout la fabuleuse histoire d’une famille qui vient de fêter son bicentenaire. Ca vous  pause en termes d’expérience.

Si certains produits me parlent bien, comme le safran, qui entre dans la composition de la recette Coup de Soleil ou pour la réalisation du sirop de safran, le sirop aux baies de Tasmanie, lui  m’a tout de suite intriguée.

IMG_1673

Les baies fruitées de Tasmanie ont une apparence qui peut rappeler les baies de génévrier ou le bleuet. C'est le « poivre des aborigènes » : d'abord fruitée en bouche, son parfum floral et d'herbes aromatiques se développe ensuite et laisse place à des notes poivrées assez prononcées mais qui perdent leur piquant à la cuisson. La maison Thiercelin recommande l'usage de ce sirop pour parfumer les bases patissières, les yaourts et plus particulièrement les fruits rouges.

J'ai donc testé la confiture de Gariguette au sirop de baies de Tasmanie et je vous le confirme, c'est un régal !

J'ai déjà quelques idées d'accords gourmands avec les autres poivres dont je vous parlerai plus tard ....

IMG_1677

 

Nouveautés

bocal-onda-314mlVous faites vous-même des confitures et vous aimez mes contenants empilables ?
Pour vos créations, je vous offre la possibilité de les commander à l’unité à un tarif très préférentiel :

ONDA (1) : 3 euros avec son couvercle
(1) : vendu 4.50 euros sur le site : http://www.recreationculinaire.fr