S'il est un fruit, que j'affectionne particulièrement cuit, c'est la quetsche. La vraie, hein,celle d'Alsace, avec sa belle robe bleu violette et une chair orangé.  Pas ces prunes que nous refourguent les maraicher peu scrupuleux et qui ne sont que des erzats. On la reconnait au voile blanc appelé "pruine" qui recouvre parfois sa peau. C'est une sorte de bouclier de cire naturel destiné à la protéger des agressions du soleil.

Pas vraiment de saison, me ferez-vous remarquer. C'est juste. La questche marque la fin de l'été ; c'est la dernière prune à être récoltée.

L'automne dernier, j'avais en tête de vous proposer une nouvelle création, mais l'inspiration n'était pas là. Tout comme la nature, il faut laisser le temps au temps. J'ai donc conservé un lot pour le moment opportun.

Il se trouve qu'en ce moment, j'ai une petite lubie : la réglisse. En particulier, les Batna. Vous connaissez ? Des bonbons,au goût mêlé de réglisse et d'anis. Il faut que je vous avoue que j'ai deux péchés mignons : les batna et une autre tuerie,  les oursons à la guimauve ! Alors, une fois par an, je me laisse aller et je tombe dans un paquet jusqu'à m'en écoeurer....jusqu'à la prochaine fois !

La concommittence de ces deux évènements "majeurs" de ma cuisine du moment(la présence de questches et l'attirance de mes papilles pour la réglisse) a provoqué cette nouvelle gourmandise que je vous propose en quantité.....choisie. Entendez par là qu'il n'y en aura pas pour tout le monde ! Si vos retours sont positifs, alors , à la prochaine récolte il se pourrait bien que ce caprice fasse partie des collections de Gourmandises. A vos votes (c'est d'actualité) !

 

caprice

 

Et vous, c'est quoi votre caprice ?