Image1

Les gourmands le savent, la Chandeleur (appelée aussi fêtes des chandelles) approche à grands pas. Comme chaque année, la tradition veut que vous prépariez de succulentes crêpes à déguster en famille ou entre amis. Donc sortez vos crêpières, partez en pèlerinage en Bretagne, sortez les bols de cidre et organisons le concours du plus gros mangeur de crêpes.

Pour commencer, il s’agit de préparer la pâte à crêpes ; j’ai une préférence pour celle-ci :  

pate a crêpes titre

 Liste des ingrédients pour 4 personnes

(environ 16 crêpes)

- 250 gr de farine

- 40 g de sucre

- 4 œufs moyens ou 3 gros

- 1/4 litre de lait demi-écrémé

- 1/4 litre d’eau minérale

- 40 g de beurre ou - 2 cuillères à soupe d'huile d’olive agrumes

- 1 pincée de sel - 2 cuillères à soupe de Rhum

Faites un puit avec la farine, le sel et le sucre. Chauffez le mélange eau/lait avec le beurre. Pendant ce temps, fouettez les œufs et ajoutez-les à la farine. Mélangez. Versez progressivement le liquide chaud (pas trop pour ne pas cuire la farine). Terminez en ajoutant le rhum (ou de la fleur d’oranger, de la vanille…). Donner un coup de mixer plongeur pour parfaire la texture.

Mon astuce : en versant le lait chaud et en mixant la préparation on évite les grumeaux et le temps de pause. L'avantage de l'huile :  elle  ne fige pas au frigo contrairement au beurre.

La gourmandise n’attend pas !  

Et pour garnir vos crêpes, voici quelques suggestions : 

coffret chandeleurPour d'autres parfums, rendez-vous dans la boutique en ligne

Saviez-vous que les crêpes Suzette doivent leur origine à une maladresse ?

Chaque jour, Edouard VII consommait, à la terrasse du café de Paris à Monte Carlo, des crêpes qu’un jeune apprenti pâtissier confectionnait devant lui, à l’aide d’un petit fourneau à alcool portatif. Un jour, après avoir empilé les crêpes sur un plat de porcelaine, le jeune homme renversa de l’alcool sur celles-ci. La flamme du petit fourneau sauta sur la pile de crêpes copieusement imbibée d’alcool, et communiqua le feu au précieux régal princier. Le Prince de Galles très surpris, demanda ce que cela signifiait. C’est alors que le jeune pâtissier, conservant tout son sang-froid, déclara qu’il venait d’inventer cette nouvelle façon de faire les crêpes, en l’honneur de Son Altesse Royale, et qu’il baptisait la recette « Crêpe Prince de Galles ». Très flatté, le prince se retourna vers son invitée, une charmante parisienne prénommée Suzette, et demanda au pâtissier de baptiser sa trouvaille « Crêpe Suzette », « en hommage à la beauté » dit-il. Et c’est ainsi que la jolie Suzette est passée à la postérité.